Europe [Informations sur la société]

  1. Accueil
  2. News
  3. Blog
  4. Les infractions routières ont-elles un avenir ?

Les infractions routières ont-elles un avenir ?

003_L
L’Observatoire interministériel national de la Sécurité Routière a révélé les dernières statistiques, le nombre de procès-verbaux pour infraction au code de la route a bondi de 11,7% en 2016 par rapport aux 12 mois précédents.  Soit quelque 27 millions d’effractions, ce qui représente un PV dans l’année pour les 2/3 du parc automobile français…
 
Ce qui fait beaucoup…
 
Ne nous leurrons pas, ces chiffres ne représentent pas l’ensemble de la réalité, mais uniquement ceux qui ont été pris la main dans le sac ! De fait, la vérité est nécessairement plus dure. Ce qui importe en définitive est moins de connaître le nombre de contraventions que de s’interroger sur le moyen de les éviter ; non plus en échappant à la vigilance des forces de l’ordre, mais en n’ayant ni la possibilité ni le besoin… ou l’envie de récidiver.
 
La vitesse ? Poste n°1 selon les statistiques. Mais il est vrai que les radars automatiques sont de zélés agents qui ne faiblissent pas. Nous évoluons peu à peu d’une recherche de la performance vers une société de bien-être. Une voiture intelligente gérant la vitesse grâce à une navigation connectée, anticipant les risques grâce à une information en temps réel de l’état de la route et de son environnement sont des réponses à une nouvelle demande. Nous ne sommes plus de simples pilotes mais les bénéficiaires d’une vie à bord de plus en plus complète. Ainsi la vitesse n’est pas dépassée, mais sans intérêt car notre attention se reporte sur de nouveaux sujets, de nouveaux contenus que les constructeurs sont en mesure aujourd’hui d’apporter aux automobilistes.
 
Le téléphone au volant présente une statistique bien plus faible, mais constitue certainement une réalité supérieure, car nous ne sommes pas souvent pris sur le fait. Le Bluetooth autorise déjà des conversations « sécurisées », mais seules les avancées de l’électronique embarquée les rendront vraiment sans danger, car la concentration du conducteur sera moins sollicitée pour la maîtrise du véhicule. En outre, la communication ne se limite pas à un simple appel téléphonique, mais à une conversation entre l’homme et la machine, grâce à une IHM optimisée décuplant l’accès à des contenus vocaux, vidéo, musicaux et ludiques.
 
La voiture de demain - d’aujourd’hui ! - ne pourra que limiter les quelque 4 millions de PV pour stationnements irréguliers. L’aide au parking, voire le parking automatique ne laissent plus place à des stationnement incomplets. La conduite autonome permet de développer des fonctions de valet, qui laissera la voiture aller se ranger par elle-même dans un endroit convenu. Dans une vision un peu plus futuriste, les villes se seront affranchies du « tout-automobile » et les véhicules seront le plus souvent parqués à l’entrée des agglomérations. Les transports en commun seront démultipliés grâce à la souplesse et l’adaptabilité de la conduite automatisée. L’avenir de l’électronique embarquée impactera donc le mode de vie de chacun en profondeur. Etre verbalisé en ville deviendra peut-être même tout simplement impossible…
  1. Accueil
  2. News
  3. Blog
  4. Les infractions routières ont-elles un avenir ?

Page d'accueil