Europe [Informations sur la société]

  1. Accueil
  2. News
  3. Blog
  4. Quel avenir pour le permis de conduire ?

Quel avenir pour le permis de conduire ?

A l’heure où les robots jouent les majordomes et certaines rames de métro n’ont plus de conducteur, les voitures parlent de rouler toutes seules. Les tâches simples et fatigantes sont de plus en plus confiées à l’automate. D’ores et déjà la boîte de vitesses automatique est presque une évidence, le stabilisateur de vitesse une obligation ; les manœuvres en créneau sont, elles aussi, maîtrisées par l’ordinateur de certains véhicules. Mieux, il existe des systèmes permettant de télécommander sa voiture depuis son smartphone. D’autres solutions proposent même d’enregistrer la configuration des lieux familiers pour laisser la voiture se ranger d’elle-même…
 
Pourtant l’homme reste seul maître à bord. A l’instar des avions qui volent en automatique et se posent le plus souvent seuls, mais ont toujours besoin des pilotes pour assurer une sécurité indispensable. La voiture s’inscrit en fait dans cette même logique. L’automatisation de certaines fonctions, souvent très poussée, n’enlève pas la responsabilité des humains.
 
Quel sera le rôle du permis de conduire face à ces évolutions ? L’examen sera probablement moins exigeant pour la conduite. Le code en revanche risque fort de s’intensifier. Reconnaître un panneau de limitation ou un sens interdit sera sans doute moins essentiel que de se sentir à l’aise avec une console électronique ou une gestion de défaillance d’un système. Changer une batterie sera peut-être plus utile que changer une roue. Quant à la notion de canal aérien, il s’appliquera peut-être à un canal de conduite. Dans tous les cas technique et réglementation seront au rendez-vous.
 
Le permis de conduire disparaîtra peut-être finalement… pour laisser la place au permis d’être conduit.
  1. Accueil
  2. News
  3. Blog
  4. Quel avenir pour le permis de conduire ?

Page d'accueil